Soyons fiers de nos entrepreneurs québécois!

Toile Soleil

Depuis 2003, Concept Piscine Design est fier de faire affaire avec une compagnie québécoise spécialisée dans la fabrication de toiles solaires et de couvertures hivernales de grande qualité : l’entreprise Toile Soleil.

En 1987, une toute nouvelle compagnie voit le jour à Terrebonne, sur la rive nord de Montréal. Pierre Bonneau, son fondateur, lui donne le nom de Toile Soleil Bonneau. À l’époque, l’entreprise d’une quinzaine d’employés fabrique des dômes qui servent à conserver la chaleur et à protéger les baigneurs des insectes. La partie supérieure est faite d’un matériau qui ressemble beaucoup à une toile solaire. Cela inspire M. Bonneau qui décide de créer sa propre toile solaire.

En 1997, l’entreprise est rachetée par Bob Liberatore qui lui donne le nom de Toile Soleil. Trois ans plus tard, il développe un produit complètement nouveau dans l’industrie des piscines : le tapis géotextile. Ce tapis permet de protéger les toiles de fond des piscines hors-terre augmentant à la fois leur durée de vie et le confort des baigneurs.

Au début des années 2000, M. Liberatore crée le filet mesh avec système d’élastiques. Ce nouveau filet ramasse les feuilles efficacement, est facile à sortir de la piscine et peut demeurer en place tout l’hiver. Puis, en 2006, il invente une technique novatrice pour sceller les panneaux des toiles solaires, technique que l’entreprise utilise encore aujourd’hui.

En 2012, son fils Bobby Liberatore prend le relais de la compagnie. Il en est l’actuel propriétaire. Toujours basée à Terrebonne, l’entreprise compte maintenant entre 85 et 125 employés selon la saison.

Une toile solaire unique en Amérique du Nord

On ne peut parler de l’entreprise Toile Soleil sans évoquer sa fameuse toile solaire. Michel Chaput travaille chez Toile Soleil depuis huit ans. Il me raconte de quelle façon leurs toiles ont évolué dans le temps :

« Au fil des années, ce qui a changé le plus, c’est l’épaisseur des toiles solaires. » En effet, pour répondre à la demande de leur clientèle, ils ont fabriqué des toiles de diverses épaisseurs. « Peu importe l’épaisseur des toiles, elles ont toutes la même fonction : garder l’eau chaude durant la nuit et limiter l’évaporation des produits chimiques. Ce n’est pas vrai qu’une toile plus épaisse va garder l’eau plus chaude. Et mieux vaut l’enlever durant le jour pour laisser le soleil chauffer l’eau. »

Michel m’explique que, l’industrie de la piscine étant en constante évolution, cela les pousse à sans cesse s’adapter : « Les gens chauffent leur piscine beaucoup plus qu’avant. Les systèmes au sel sont apparus sur le marché, les produits chimiques ont changé et, avec le réchauffement climatique, le soleil est plus fort. » C’est tout un défi de faire des toiles solaires qui vont résister à tous ces facteurs!

Malgré cela, leur toile solaire demeure une des meilleures sur le marché et leur procédé de fabrication est unique en Amérique du Nord. La bulle de leur toile est ronde plutôt que carrée ce qui la rend plus résistante. La qualité de la toile tient aussi à la façon dont sont scellés les panneaux qui la constituent.  « Le scellé a environ un pouce de large et est superposé à un autre scellé qui a aussi un pouce de large. Le tout est soudé à la chaleur. » Grâce à ce procédé innovateur, la bordure du scellé est vraiment collée à la toile. Cela évite l’accumulation d’algues et de saletés qui risquent de faire noircir la toile et de contaminer l’eau.

Une couverture hivernale et un système élastique révolutionnaire

Michel Chaput me présente un autre de leurs produits: la couverture hivernale, appelée aussi filet mesh. « La couverture hivernale devient de plus en plus populaire en ce moment.  Les gens ont longtemps pensé qu’elle ne servait qu’à éviter qu’il y ait des feuilles dans la piscine, mais elle sert aussi à protéger le vinyle. » Entre le moment où on ferme la piscine et l’arrivée de la neige, le vinyle est exposé au soleil. Il est alors porté à sécher. Leur toile hivernale coupe le soleil à 88%.

Avec la couverture hivernale, ils ont développé un système élastique révolutionnaire, unique en Occident. Au fur et à mesure que la neige s’accumule, le système élastique permet à la toile d’aller se déposer sur l’eau dont le niveau a été abaissé ou sur la glace qui s’est formée. Lors de la fonte, l’élastique fait remonter la toile. Ainsi, les feuilles et autres débris qui s’y sont déposés ont peu de contact avec l’eau, permettant une remise en fonction de la piscine plus rapide au printemps. C’est un système ingénieux.

Toile Soleil cherche toujours à s’adapter et à développer de nouveaux produits. D’ailleurs, ils travaillent en ce moment sur un système qui leur permettra d’adapter la toile hivernale aux piscines hors-terre entourées d’une terrasse.

Toile Soleil demeure à ce jour le seul fabricant de toile solaire au Québec. Lorsque je demande à Michel de me parler de leur clientèle, il

me répond qu’ils ont des opportunités en Amérique du Nord, mais que leur clientèle de prédilection, c’est le Québec : « Le Québec nous a mis au monde, on va toujours respecter le marché du Québec. On ne mettra jamais en péril notre clientèle du Québec au profit d’autres clients. »

C’est tout à leur honneur! Continuons, nous aussi, à encourager nos entreprises québécoises.